«

»

Mar 16

Effets de la réflexologie sur le système nerveux et les douleurs fantômes

Avec une meilleure compréhension du processus, il commence à devenir apparent et évident de quelle façon la douleur peut être contrôlée par la réflexologie.

Comme des changements chimiques se produisent dans le corps lors d’un traitement, des endorphines sont libérées dans le corps qui agissent comme des analgésiques naturels.
Les endorphines sont tellement puissantes qu’elles peuvent inhiber la transmission des signaux de la douleur par la moelle épinière.

Lorsque les signaux de la douleur se déplacent le long des voies nerveuses de la moelle épinière, ils déclenchent une action réflexe compliquée. L’impulsion est relayée de la moelle épinière vers le thalamus où la douleur est reconnue. Cette impulsion est ensuite transmise au cortex cérébral qui localise et reconnaît l’intensité de la douleur. Le cerveau envoie alors des signaux vers la moelle épinière à libérer des endorphines.

Malheureusement, le système nerveux est limitée par la quantité d’information sensorielle à laquelle il peut répondre ; ce qui peut provoquer la surcharge du système et causer des courts-circuits et une réduction de la quantité d’informations disponibles pour le traitement. En appliquant la réflexologie, le cerveau est encouragé à produire plus d’endorphines et la constante pression commence à embrouiller le corps. En faisant l’expérience de trop de sensations à la fois, l’organisme ferme alors les portes de la douleur, ce qui soulage la douleur et aide le patient à se détendre.

Durant mes propres interventions en réflexologie, j’ai constaté en travaillant avec un amputé du genou que la douleur du membre fantôme peut être considérablement réduite et, éventuellement, dans le temps, éradiquée.

 

reflexologie des pieds

 

La douleur du membre fantôme est une sensation éprouvée par la plupart des amputés. Généralement, cela est de courte durée et disparaît 18 mois à 2 ans après l’amputation, mais pour beaucoup, la douleur devient constante et habituelle. La sensation peut aller de seulement ressentir comme des picotements dans le membre qui n’existe plus physiquement jusqu’à ressentir de vives, lancinantes voire terribles douleurs. Le médicament est habituellement la tentative d’y remédier la plus commune, mais en adoptant une approche plus holistique avec la réflexologie, en gardant l’extrémité concernée chaude, en massant pour augmenter la circulation, en pratiquant la méditation et l’auto-hypnose procure souvent de bons résultats, voire une solution définitive à ces douleurs.

Lorsque j’ai d’abord commencé à traiter un amputé, mon intention était de traiter le pied droit restant et la main gauche. Cependant, en parlant à mon client, il m’a informé qu’il pouvait encore sentir le membre manquant qui m’a fait me demander si avec son aide, je pouvais identifier l’emplacement et l’empreinte énergétique de son pied manquant et traiter en conséquence.

Bien qu’il existe plusieurs raisons différentes à la douleur du membre fantôme, j’étais au courant grâce à mon patient que sa douleur était très probablement associée aux terminaisons nerveuses endommagées, étant donné qu’il a souffert d’une repousse nerveuse malencontreuse qui a abouti à une décharge très douloureuse de stimulations nerveuses dans le tronc. Ayant étudié cela, il semble possible que l’amputation ait modifié la façon dont les nerfs du membre amputé étaient connectés aux neurones de la moelle épinière.

On a également constaté que l’activité nerveuse dans le cerveau a été modifiée à la suite de la perte de données sensorielles du membre amputé.

Il y a eu quelques essais utilisant la réflexologie pour traiter les patients ayant subi des amputations de membres inférieurs et la douleur associée. Bien que réalisée sur une petite échelle en utilisant seulement 10 participants, le projet a réussi à éradiquer ou au moins à réduire l’intensité et la durée de la douleur du membre fantôme.

 

formation de reflexologie

 

Avec ma propre étude de cas, dans les deux traitements, la douleur avait diminué, sur une échelle de 1 à 10, à partir d’un ensemble qui atteignait plus de 8, entre 2 et 5 sur les autres zones du pied. Aussi mon patient m’a informé que certaines zones ne ressentaient, pour la première fois en plus de 20 ans, plus aucune douleur et il y avait une sensation de désensibilisation dans les orteils du pied concerné. Il n’avait plus aussi de douleur au talon, plus de crampes et des spasmes réduits depuis le traitement initial. Alors que les traitements s’enchaînaient, il était moins en mesure de m’aider à tracer son pied fantôme car il ne pouvait plus sentir certaines zones de celui-ci.

Comme mon client depuis de nombreuses années avait pris des analgésiques puissants qui à mon avis n’ont seulement contribué à renforcer le problème, les résultats obtenus grâce à la réflexologie sont beaucoup plus qu’encourageants.

Pourquoi ne pas profiter vous-même des bénéfices immenses qu’une formation en réflexologie à domicile de qualité peut vous apporter avec ces cours de réflexologie ICI.